accueil

GHITA SKALI

The Eiffel Towers

2013 | 10:40

Lieu: Restaurant Guo Min


Biographie de l'imagination

Ghita est née à Casablanca au Maroc. Elle vit et travaille à Amsterdam, Hollande. L'imaginaire de Ghita Skali se dit souvent avec des anecdotes apparues dans les médias qui révèlent l'histoire avec un grand H où la désinformation est créatrice de faux espoirs. Il se transmute grâce aux émotions, aux réactions primaires difficilement contrôlables, comme la colère qu'elle ressent, survenant suite à l’occurrence d'injustices dans une société où tout individu est confronté. Il se transforme par l'humour ou la dérision car ses œuvres espérent malgré tout. Et finalement, son imaginaire se situe souvent dans l'interstice où l'artiste saisit la vie qui s'y tapit. L'entre-deux ou l'entre-mille comme le point central du vivant. Ses images, ses représentations utilisent les codes du reportage télévisé, de la conférence, du micro-trottoir, de la visite guidée ou encore du congrès médical. À travers ses performances, Ghita Skali est aussi conteuse et par là elle entre dans notre imagination.

Faits marquants : 

Enfant, Ghita Skali ne comprenait pas la notion de travail. À la fameuse question de " qu'est-ce que tu veux faire plus tard ?" elle répondait "être à la retraite." Son imaginaire se marque également de l'histoire que son père lui racontait sur le film "Alexandre le Bienheureux" où après la mort de sa femme le personnage vit une vie d'oisiveté, faisant tout pour ne pas bouger de son lit en inventant des astuces délirantes. Aujourd'hui, les notions de travail et de repos pourtant travaillent Ghita. En 2014, elle commence l’organisation d’un tour du monde de jours fériés comme faisant partie d'un projet artistique.

À 9 ans, rendant visite à son frère qui habite Lyon, il lui fait croire que la tour Eiffel est à Lyon et la prend en photo à côté d'un poteau électrique. L'enfant, heureuse, prend la pause.