accueil

MIYÖ VAN STENIS

Venezuelan Duhkha Levitation

2014 | 3:12
Violette Bule | Musique: Depredador Latino

Lieu: Chez Florent Coiffure


Biographie de l'imagination

Miyö Van Stenis est une artiste et curatrice vénézuélienne née à Caracas qui vit à Paris. L'imaginaire de Miyö Van Stenis se dit avec des interfaces, des systèmes d'exploitation, des codes, des logiciels, des périphéries Internet, de la réalité virtuelle.

Un langage qui exprime une volonté politique forte (elle est membre fondateur du groupe activiste "Dismantling the Simulation"), mais cherche tout autant une poétique et une beauté numérique. Elle utilise des archétypes, des signes culturellement signifiants qui expriment  nos représentations collectives ou son identité propre.  

Faits marquants : 

Son père, passionné de technologie, l'initie enfant au monde des nouveaux technologies. À 6 ans, elle a son premier ordinateur. Elle apprend à coder vers 8-10 ans.

À 11 ans, dans le musée d'art contemporain de sa ville elle voit pour la première fois un tableau d'Antoni Tàpies. Elle est sous le choc et dit à sa mère "Je veux faire ça." C'est à travers l'écriture de poésie que l'artiste commence une activité créative.  

Son nom d'artiste est comme un avatar d'un personnage fort. Son prénom, l'artiste le prend de Miyö Vestreni, poétesse, journaliste et scénariste vénézuélienne, proche de son grand-père. Jeune, l'artiste trouve les cahiers de poésie de son grand-père où il écrit langoureusement sur cette poétesse. Elle nourrit dès lors une obsession et une admiration pour cette artiste. L'image de cette femme forte se reflètera aussi dans son travail. Son nom est celui de sa mère Van Stenis qui signifie en Hollandais « qui vient de la pierre ». 

En 2014, Miyö Van Stenis quitte son pays, poursuivie et menacée par le gouvernement, qui la juge comme terroriste à cause de son travail artistique.